Les bruits d’habitation ne disparaissent pas dans un immeuble comportant plusieurs logements, au contraire. Les appartements étant situés les uns à côté des autres, si votre voisin décide d’installer une nouvelle sono juste à côté de votre chambre, le niveau sonore peut rapidement devenir un problème. Première chose à savoir : vous n’avez pas à tolérer tous les bruits. Deuxièmement : ces nuisances sonores peuvent être considérablement atténuée avec le matériel adéquat. Voici un récapitulatif de toutes les informations importantes si vous habitez dans un logement mal insonorisé.

Une personne écoute de la musique à un niveau élevé.

Quels bruits devez-vous couvrir ?

Il est évident que si les basses commencent à vibrer au milieu de la nuit ce n’est pas bon signe. Il existe un règlement général de l’immeuble indiquant les heures de repos et les heures auxquelles la musique forte est interdite. La meilleure chose à faire dans ce cas est de vous rendre directement chez le voisin concerné pour lui demander de baisser le volume. Si vous faites preuve de courtoisie, votre voisin devrait bien le prendre, ce qui est important, car des voisins énervés peuvent rapidement devenir embêtants. Si votre voisin ne se montre pas aussi compréhensif que vous le souhaitez, vous pouvez contacter le propriétaire ou la régie pour régler ce problème. Notez bien que si vous êtes privés de sommeil par des perturbations nocturnes, la police pourra également vous aider.

En revanche, vous ne pouvez rien faire en ce qui concerne les bruits survenant aux heures autorisées. Le volume sonore normal des pièces comprend les bruits typiques de la vie quotidienne. Si l’enfant de votre voisin d’à côté fait ses exercices de flûte à bec ou si vous entendez les bruits de douche du voisin du dessus, vous devez l’accepter. Même si les enfants pleurent la nuit, cela fait partie de leur développement naturel et doit être toléré par le voisinage. Vous pouvez cependant modifier l’aménagement de votre logement de façon à amortir le volume de ces nuisances sonores.

Appartements mal insonorisés : que faire ?

Il y a plusieurs façons relativement simples d’isoler votre logement au niveau acoustique.  En règle générale, les surfaces particulièrement lisses répercutent le son et augmentent le volume sonore. Ce sont alors sur ces surfaces que vous devriez vous concentrer. Mais avant de procéder à des travaux importants, assurez-vous de demander l’autorisation à votre propriétaire.

Pour les pieds : insonorisation des sols

Tapis : souvent, un tapis classique aide à atténuer les bruits des voisins du dessous. Pour ce faire, vous n’avez pas besoin de contacter votre propriétaire. Veillez toutefois à ne pas endommager le stratifié sous-jacent ou le carrelage avec de la colle pour tapis. Il se peut d’ailleurs que vous n’ayez pas besoin de colle. Si vous n’aimez pas du tout les tapis, procurez-vous de plus petits tapis, aussi épais que possible, cela vous aidera aussi.

Sous couche pour parquet flottant : sous votre tapis, vous pouvez également poser des sous couches pour parquet ou des feutres d’isolation. Vous pourrez en trouver dans des magasins spécialisés où vous pourrez également obtenir plus de conseils en ce qui concerne la propagation du bruit. Demandez au locataire précédent si du feutre isolant ou de la moquette a été posée sous le parquet. En fonction de sa réponse, vous pourrez ensuite prendre d’autres mesures.

Pour les oreilles : insonorisation des murs

Enduit acoustique : Oui, il existe bien du plâtre acoustique. Ce plâtre permet une réduction du bruit d’environ cinq pour cent. Le plâtre acoustique convient donc particulièrement si le dérangement sonore est faible.

Rideaux d’insonorisation : Les rideaux d’insonorisation, également appelés rideaux acoustiques, sont des rideaux insonorisant. Ils sont parfaits si votre chambre se trouve côté rue. Les bruits provenant d’appartements voisins sont également amortis. Les fronces des rideaux contribuent à réduire le bruit, donc plus il y en a, mieux c’est.

Papier peint : si vous aviez de toute façon prévu de poser du papier peint, n’attendez plus pour vous rendre en magasin. Il existe des papiers peints spéciaux dotés d’une protection acoustique. Pour les logements anciens, ils permettent également d’économiser de l’énergie.

Habillage en tissu : par habillage en tissu, nous ne voulons pas dire que vous devriez accrocher des draps sur le mur du salon. Il n’est pas non plus nécessaire de recouvrir votre mur de tissu. À la place, vous pouvez vous procurer un cadre en bois, le recouvrir d’un tissu de votre choix et le suspendre au mur à la place d’une photo. Qu’est-ce que vous en pensez ? Pas mal, non ?

Déplacer les meubles : pour atténuer les bruits, vous pouvez aussi adapter votre ameublement. La chambre d’enfant du voisin, généralement bruyante, se trouve juste à côté de votre salon ? Placez une grande bibliothèque bien remplie contre le mur séparant les deux pièces. L’armoire de votre chambre à coucher peut également être déplacée à l’endroit le plus bruyant. Pour interrompre la propagation du son dans la pièce, vous pouvez également placer des séparations, ou plusieurs petits meubles dans l’appartement. Cela déviera les bruits dérangeants, qui seront mieux répartis dans l’espace.

Panneaux d’insonorisation : il est judicieux d’installer des panneaux d’insonorisation si vous souhaitez, par exemple, jouer plus souvent d’un instrument de musique ou chanter. Il existe différents matériaux, notamment en mousse, et il est facile de les fixer au mur. Le problème est qu’ils ne conviennent pas pour accrocher des étagères ou d’autres meubles muraux. Pour qu’ils soient tout de même agréables à regarder, vous pouvez les habiller avec un tissu acoustique.

Plaques de carton-plâtre : C’est certainement la mesure la plus durable et la plus efficace pour atténuer le bruit dans un appartement. Vous devriez consulter un expert pour bien faire conseiller. En principe, une paroi supplémentaire est placée devant la paroi existante avec les plaques de carton-plâtre. Pour ce faire, il faut fixer régulièrement des baguettes de 3 à 5 centimètres d’épaisseur. Les plaques de carton-plâtre sont vissées sur les panneaux de bois et l’espace creux formé est rempli de matériau isolant tel que de la laine de verre. Le mur ne doit pas toucher les murs environnants, le sol ou le plafond. Des joints en silicone sont ensuite posés pour éviter la transmission des vibrations.

Il est possible de faire la même chose avec le plafond. Si vos voisins du dessus sont trop bruyants, accrochez simplement un double plafond de la même manière. Si vous n’êtes pas sûr de vous, consultez un spécialiste. Par ailleurs, n’oubliez pas que cette mesure réduit la superficie de vos pièces d’habitation, n’oubliez donc pas d’en discuter avec votre propriétaire.

L’alpha et l’oméga de l’insonorisation : à prendre en considération

Vos voisins apprécient également le silence. Vous devez donc vous conformer aux règles liées au volume sonore. Si vous souhaitez organiser une petite fête, informez vos voisins en avance et invitez-les. Et si quelqu’un frappe à votre porte après 22h pour demander le silence, vous devez respecter les règles. Plus rien n’empêchera alors une cohabitation apaisée.

Calculatrice de déménagement

Calculateur des frais de déménagement


Nombre de pièces

Distance en km

Nettoyage

Votre estimation