Votre chez-vous, vos “quatre murs”, est l’endroit qui vous permet de vous détendre et de vous sentir bien. Vous y êtes en totale sécurité et vous décidez de qui peut y entrer ou en sortir. Préserver sa vie privée est important. C’est pour cela qu’un cambriolage peut créer un véritable traumatisme chez ceux qui le subissent. Cet événement malheureux peut même créer un sentiment d’insécurité dont il est difficile de se débarrasser. Mieux vaut donc essayer de vous prémunir au maximum contre ce genre de situation.

Un cambrioleur dans la nuit,

Repousser matériellement les cambrioleurs

Les statistiques concernant le cambriolage sont formelles : les premières minutes sont décisives. Plus il est difficile pour un cambrioleur de casser le cadenas d’une porte de cave ou de rentrer dans un logement, plus il a de chances d’abandonner. Quelles sont les issues par lesquelles il sera le plus susceptible d’entrer ? Évidemment, par les portes et les fenêtres. Avant de cacher des pièges à ours dans votre jardin, faites d’abord équiper vos portes et fenêtres de mesures de protection. Il existe différents mécanismes pour rendre les portes et les fenêtres incassables. Les poignées de fenêtres avec verrouillage de sécurité et les entretoises que l’on peut placer transversalement sur la porte de la terrasse ne sont que quelques-uns de ces procédés. Vous pourrez également vous faire conseiller par des professionnels sur les normes de sécurité en vigueur, mais aussi par la police, qui dispose d’experts en matière de protection contre les cambriolages.

Que la lumière soit

Les cambrioleurs aiment profiter de l’obscurité, surtout durant les mois d’hiver alors que vous êtes encore au bureau. Bonne nouvelle : les détecteurs de mouvements marchent très bien ! Le cambrioleur évitera la lumière de peur que vos voisins ne le remarquent et préviennent la police. Vous pouvez installer des détecteurs de mouvements autour de votre maison. N’oubliez pas de vérifier régulièrement qu’ils fonctionnent.

La lumière située autour de la maison n’est pas la seule à pouvoir intimider les cambrioleurs. Vous pouvez également régler l’heure à laquelle une lampe s’allume dans votre appartement pour que les pièces aient l’air habitées. La tombée de la nuit est le moment idéal pour programmer un peu de lumière dans votre logement, les cambrioleurs auront ainsi l’impression que vous êtes déjà rentrés du travail.

Faire du bruit

Outre la lumière, le bruit dissuade fortement les cambrioleurs de passer à l’acte. Les systèmes d’alarme feront déguerpir n’importe quel cambrioleur, même le plus expérimenté.

Il existe aussi des minuteries pour les radios. Si les cambrioleurs ont l’impression d’entendre une conversation, ils quitteront votre logement en courant.

Et pour les vacances ?

Connaissez-vous aussi ces habitations où il est évident que les locataires ont déserté les lieux ? Les volets sont fermés et la boîte aux lettres déborde. Évitez cette erreur : pour un cambrioleur, il s’agit d’une invitation ouverte à entrer chez vous.

Demandez toujours à vos voisins s’ils peuvent s’occuper de vider votre boîte aux lettres et laissez les volets ouverts. Si vous avez un jardin qui donne sur la rue, vous pouvez y placer quelques objets sans trop de valeur. Par exemple, des outils de jardinage dans un seau, comme si vous veniez d’interrompre vos plantations. Si vos voisins vident la boîte aux lettres et arrosent les fleurs pour vous, ils pourront peut-être aussi déplacer de temps à autre les chaises de la terrasse.

Certes, les cambrioleurs se renseignent sur le terrain, mais ils sont également en ligne pour chercher des informations leur permettant de s’enrichir. Faites alors très attention à vos données sur Internet. Il n’est pas très prudent, par exemple, de publier un post public sur Facebook en expliquant que vous partez en Australie pendant six semaines. Seuls vos amis devraient pouvoir avoir accès à ce type d’informations. Pour les postes publics qui n’ont rien à voir avec les vacances, il est également judicieux de désactiver la localisation.

Les basiques

Une vieille dame se rend chez sa voisine à midi. Elle laisse un mot sur la porte à l’attention de sa fille : « la clé est sous le paillasson ». Voici une très mauvaise idée qu’il ne faudrait jamais reproduire. Au-delà de certains conseils évidents, quelques basiques ne doivent pas être oubliés comme par exemple fermer toutes les fenêtres et jeter un coup d’oeil à votre logement en sortant. Même une fenêtre cassée peut devenir une aubaine pour un cambrioleur. Ne fermez jamais votre porte sans la verrouiller avec un tour de clé au minimum. Votre deuxième jeu de clés ne doit pas non plus être placé dans le pot de fleurs à côté de l’entrée de votre logement. Vous feriez mieux de le déposer chez des voisins dignes de confiance ou chez des amis qui vivent à proximité. Les outils onéreux ne doivent pas non plus être rangés dans une cabane de jardin qui ne peut être fermée qu’avec un petit cadenas. Leur place est dans le garage, ou à l’intérieur de la maison.

Mettez-vous à la place du cambrioleur

Il n’y a pas de protection parfaite contre les cambrioleurs. La meilleure protection contre une telle situation est de prendre plusieurs mesures différentes. En vous mettant à la place d’un cambrioleur, vous trouverez les faiblesses évidentes dans la protection de votre appartement ou de votre maison et vous pourrez y remédier vous-même ou avec l’aide d’un expert.